MANGER

MANGER

© cie zygomathique

Théâtre I Humour

MANGER

PAR LA COMPAGNIE ZYGOMATIC

En partenariat avec l’association Bio 15 et le magasin l’Arbre à pain
Dans le cadre de la manifestation « Le mois éco-citoyen »

SAMEDI     21 SEPTEMBRE     
20H30        AU THEATRE       

Durée : 1H15
Tout public / + de 6 ans
Tarif unique : 10€

Une épopée absurde, poétique et musicale au cœur de notre assiette. Quatre comédiens-chanteurs choisissent les armes de l’humour pour nous plonger dans l’histoire de l’homme et de son alimentation. Un réquisitoire burlesque qui nous questionne sur l’industrie agrochimique, l’agriculture productiviste, la société de consommation, la malbouffe…
Ce que le spectateur voit est drôle, ce qu’il entend est vrai. Manger, un spectacle engageant, un terreau théâtral idéalement fertile pour cultiver sa pensée…

LA PRESSE EN PARLE

 

« Loin des caricatures, ce spectacle parle vrai et invite à cultiver sa pensée, sans jamais se priver de rire. Un régal ! »
Le journal de Cossonay

Écriture et mise en scène : Ludovic Pitorin – Avec : Delphine Lafon, Xavier Pierre, Benjamin Scampini, Ludovic Pitorin – Création musicale : Benjamin Scampini – Accessoires et technique : Xavier Pierre – Costumes : Delphine Lafon.
LES MOMENTS POETIQUES D’AURILLAC

LES MOMENTS POETIQUES D’AURILLAC

© Claire Lhomme & Françoise Cuxac

Poésie

O. FIX & J-L. CLARAC

LES MOMENTS POÉTIQUES D’AURILLAC

En partenariat avec l’association « La porte des poètes »

MARDI     1er OCTOBRE   
18H30       AU THEATRE       

Durée : 1H
Tout public 
Entrée gratuite

Tous deux liront des extraits de leurs nouvelles parutions en lien avec la manifestation « Le mois éco-citoyen » organisée par la Mairie d’Aurillac.

Odile Fix est poète et artiste. Elle est la fondatrice des éditions « le frau » où elle a publié des poètes et des peintres, photographes, dessinateurs associés dans des livrets cousus main. Pour les 10 ans du frau l’anthologie « frau(x) » rassemble une trentaine de poètes et une douzaine de photographes. Son oeuvre est composée de plusieurs titres dont Rien (Cahiers des Passerelles, 2011), L’autre face du froid (éd. Paupières de terre, 2012) et Scander un peu, (Gros Textes, 2019). Elle réalise des expositions de peintures, encres, dessins ainsi que des livres d’artistes.

« sur la terre sèche/brûlent des feuillets/de voix éteintes//on ne connaît pas/les langues »

Jean-Louis Clarac est l’initiateur des Moments poétiques. Il est l’auteur de l’anthologie Vibrations en partage (co-édition La Porte des poètes/Théâtre, 2014) où figurent 61 poètes accueillis entre janvier 2006 et mai 2013. Depuis 2006 plus de 100 poètes ont été invités. Il a publié une vingtaine de livres dont Passages au jardin (prix Troubadours, éd. Cahiers de Poésie Verte, 2010), Vers les confins (prix de la ville de Béziers, éd. Encre et lumière, 2012), Une ardeur terrienne (Chiendents, éd. Le Petit Véhicule, 2018). Il publie également des livres d’artiste et des livres pauvres (Daniel Leuwers) et dans des revues.

« Sait-on entre bête et hominidé/Le nom des êtres que nous sommes//Messagers peut-être/D’un monde sans âge/Fragilement et/Définitivement beau »

Pour clôturer la soirée, les comédiens du GIA Théâtre liront un choix de poèmes de l’anthologie « frau(x) ».

LA REPUBLIQUE DES ABEILLES

LA REPUBLIQUE DES ABEILLES

© Elie Barthès

Théâtre Jeune Public

LE RÉPUBLIQUE DES ABEILLES

PAR LA COMPAGNIE LE MELODROME

Ce spectacle est programmé dans le cadre de la manifestation
« le mois éco-citoyen » organisé par la Mairie d’Aurillac

DIMANCHE     6 OCTOBRE    
16H00              AU THEATRE       

Durée : 1H
Jeune public / + de 6 ans
Tarif C (5€)

La République des Abeilles est une pièce imaginée à partir du livre de Maurice Maeterlinck « La Vie des Abeilles ». On y suit les différents épisodes de la vie d’une ruche au cours d’une année apicole, d’un printemps à l’autre : l’essaimage, la naissance d’une reine, le vol nuptial, les différents métiers des ouvrières, la fondation de la cité et de ses rayons de cire, en passant par la fabrication du miel, sans oublier le lien vital qui existe entre les abeilles et les fleurs depuis toujours : la pollinisation !
Deux interprètes, une comédienne et une danseuse, font exister ce « super-organisme » qu’est la ruche, dans une structure amovible au dessus de laquelle murmure, bienveillante, la voix de la nature. Un « ouvrier du drame », à la fois comédien et régisseur, les observe et les accompagne au rythme des saisons. Au loin, une menace se fait de plus en plus présente, celle de la catastrophe écologique qui vient détruire cette fragile harmonie…
Venez découvrir ce conte documentaire qui trouve son équilibre entre l’émerveillement et la connaissance, invitant le jeune spectateur à préserver les liens qui nous unissent avec la nature !

Mise en scène : Céline Schaeffer – Avec : Polina Panassenko : comédienne et danseuse – Marion Le Guével : danseuse et comédienne – Etienne Galharague : narrateur et « Ouvrier du drame » – Agnès Sourdillon : la « Voix de la nature » – Conception Scénographique : Céline Schaeffer et Élie Barthès – Dramaturge et collaboration artistique : Julien Avril – Compositeur : Peter Chase – Scénographe et vidéaste : Élie Barthès – Créateurs lumière : Paul Beaureilles et Christian Pinaud – Costumière et collaboration scénographe : Lola Sergent – Régisseur général : Richard Pierre – Chorégraphe : Marion Le Guével – Administration/production : Alain Rauline – Production/diffusion : Olivier Talpaert – En votre compagnie.

Production déléguée : Le MélodrOme // Coproduction : Festival d’Avignon, Le Grand R – Scène Nationale de la Roche-sur-Yon, Festival Momix, Théâtre le Montansier – Versailles, Festival Momix, Théâtre d’Aurillac, L’Union des contraires, Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie // Avec le soutien à la création de la DRAC Ile-de-France // Avec l’aide du Théâtre Paris-Villette, du Théâtre de Choisy-le-Roi – Scène conventionnée d’Intérêt national – Art et Création pour la diversité linguistique, du Château de Monthelon et de la Compagnie Sandrine Anglade // Avec la participation de Vincent Ricord (drom Fragrances).

FLUX

FLUX

© Jeanne Garaud

Danse

FLUX

PAR LA COMPAGNIE CONTREPOINT

CRÉATION 2019

JEUDI   10 OCTOBRE     
20H30   AU THEATRE       

Durée : 1H
Tout public / + de 10 ans
Tarif B (15€/10€/5€)

Élan chorégraphique pour 8 danseurs

A l’heure où les portes semblent davantage se fermer, où la peur gagne du terrain, où la société semble se replier sur elle-même, Yan Raballand veut questionner le passage de l’immobilisme au mouvement, le soulèvement des corps en quête d’un nouvel élan. L’architecture lumineuse de la pièce, aura pour enjeux dramaturgiques la frontière noir/lumière et l’énergie du flux continu pour créer un véritable dialogue avec la danse. De l’entrée dans un tunnel, plongée instantannée dans l’obscurité, à sa sortie éblouissante, cette construction lumineuse servira de terrain de jeu à l’écriture chorégraphique.
Révéler une alchimie de relation plutôt qu’une juxtaposition, voilà l’endroit et l’idée philosophique que le contrepoint transporte, à travers la rigueur de sa composition et l’attention sensible des interprètes entre eux. Une délicate précision, un espoir dans le rapport humain.

Chorégraphie : Yan Raballand – Interprètes : Evguénia Chtchelkova, Jean-Camille Goimard, Aurélien Le Glaunec, Baptiste Menard, Emilie Szikora, Denis Terrasse, Marie Viennot, Chloé Zamboni – Lumières : David Debrinay – Musique : Wilfrid Haberey – Costumes : Clémentine Monsaingeon – Régie générale : Clémentine Pradier – Photographies : Olivier Bonnet, Thibault Gaigneux, Jeanne Garraud.

Coproduction : La Rampe – Scène conventionnée Musique et Danse d’Echirolles, Théâtre municipal d’Aurillac – Scène conventionnée, Théâtre de l’Arsenal – Val de Reuil, Théâtre du Parc d’Andrézieux Bouthéon, Yzeurespace – Yzeure, Communauté de Commune du Coeur de Tarentaise / Avec le soutien de : Groupe des 20 Auvergne-Rhône-Alpes, Le Dôme Théâtre – Albertville, Le Dancing – Cie beau
Geste, Espace Culturel L’Echappé – Sorbiers, CCNR – Rillieux la Pape, Studio Lucien – Cie Propos.

NE QUELQUE PART

NE QUELQUE PART

© Didier Claude

Théâtre musical

NE QUELQUE PART

PAR MATHIEU BARBANCES

En accompagnement du festival « Sens Interdit »
En partenariat avec l’association « Rouge Cerise »

VENDREDI  18 OCTOBRE    
18H00           AU THEATRE       

Durée : 50MN
Jeune public / + de 8 ans
Tarif C (5€)

L’histoire d’une famille en exil de la Syrie à la France

Né Quelque Part raconte le périple d’un petit garçon syrien et sa famille contraints, suite à la guerre, de partir pour l’Europe. C’est une adaptation du roman Les Trois Étoiles de Gwenaëlle Boulet par Mathieu Barbances, seul en scène avec sa contrebasse et ses chansons.

Tarek, Ahmed et Elias se jurent que jamais rien ne les séparera. Mais c’est la guerre en Syrie et la famille de Tarek décide de partir se réfugier en France. Après un long voyage clandestin, ils arriveront à Paris où ils seront parfois rejetés, parfois accueillis les bras ouverts…

La photo du petit Aylan Kurdi, retrouvé mort sur une plage turque en septembre 2015 ; le camp de Calais et son démantèlement avec l’arrivée de migrants dans de nombreux villages et villes ; les allers et retours de l’Aquarius… depuis quelques années le drame que vivent les migrants est proche de chacun(e) d’entre nous, quelque soit notre âge. Ce récit raconte aux enfants d’ici, l’histoire de ces enfants venus d’ailleurs.

LUO CHIN LE BOT & CAMILLE PRIVAT

LUO CHIN LE BOT & CAMILLE PRIVAT

Piano & accordéon

LUO CHIN LE BOT & CAMILLE PRIVAT

En accompagnement du Festival « Sens Interdits »
En partenariat avec l’association « Nanga Boussoum en Carladès »

SAMEDI     19 OCTOBRE   
20H30        AU THEATRE       

Durée : 1H
Tout public 
Tarif unique : 10€
(Hors abonnement)


Diplômée de l’université de musicologie de Tai Pei, Luo Chin Le Bot vit en France depuis 1987. Médaille d’or (niveau supérieur) du CNR de Toulouse, diplômée de l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Lucie Bascouret et de Pierre Petit Gérard, elle anime, depuis plus de 20 ans, le festival « Voyage d’hiver » dont elle est la directrice artistique.
Dans ce cadre, elle a donné de nombreux concerts en solo en France et en Asie, mais aussi en compagnie de prestigieux artistes invités.
Elle a également participé au festival « Soirs en Scène » en Midi-Pyrénées. Entre temps, elle consacre une grande partie de son temps à l’enseignement du piano auprès de ses élèves du Cantal, sa patrie d’adoption, qui comptent autant de jeunes débutants que d’adultes confirmés, pour leur plus grand plaisir.


Née à Badailhac dans le Cantal en 1985, avec un nom prédestiné pour l’accordéon, Camille Privat entre à l’âge de 10 ans à l’école de musique d’Aurillac. Très rapidement, Camille révèle un talent hors normes. La passion de la perfection fait le reste. Diplômée d’Etat de professeur de musique en accordéon classique au CEFEDEM Pays de la Loire/Bretagne en décembre 2011, elle enseigne actuellement au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal du Pays de Vitré.
Accordéoniste de renommée Internationale, elle a remporté de nombreux prix dans les catégories variété ou classique. Elle a gagné le trophée mondial de l’accordéon à Saint Jacques de Compostelle en 2004.
Elle se produit aussi bien en France qu’à l’étranger (Espagne, Italie, Roumanie, Russie, Slovaquie, République Tchèque, Ex-Yougoslavie, Hongrie, Allemagne). Elle fait partie de différentes formations dont le trio Classic’Tango avec Véronique Daverio (violon) et Jennifer Meinier (piano), le duo Lyric’accordéon avec Emilien Hamel (chanteur baryton) et le duo Nacrébene avec le clarinettiste Stanislas Chomel.