Théâtre I Vidéo

FAHRENHEIT 451

d’après Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
PAR LA COMPAGNIE LES ARPENTEURS DE L’INVISIBLE

MARDI        14 AVRIL
20H30         AU THEATRE

Durée : 1H55
Tout public / + de 14 ans
Tarif B : (15€/10€/5€)

Dans une société future qui a perdu le goût de lire et dans laquelle les pompiers ont pour mission de brûler les livres, Guy Montag, pompier sans histoire, à la faveur d’une rencontre avec Clarisse McClellan, commence à remettre sa vie en question et à lire des livres… Il prend alors conscience de l’absurdité d’un système dont il est l’incarnation et décide d’agir.
Ce spectacle interroge notre présent, en transposant Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, oeuvre d’anticipation dystopique écrite en 1953, dans un futur proche où les dérives d’aujourd’hui auraient triomphées. En projetant cette oeuvre, mettant en scène une société obsédée par la destruction des livres, symboles d’altérité, dans une société conditionnée par l’hyper-connexion, l’immédiateté, l’hypertrophie du moi et l’explosion des fakenews, il est posé de façon radicale la question de notre rapport à l’autre dans la disruption en cours.
Ne traversons nous pas une crise de l’altérité ? A l’heure de la post-vérité, du narcissisme de masse, de l’anonymat, quelle place réservons-nous à l’autre ? Ne sommes-nous pas dans une société de la défiance, où l’insensibilité, les réactions faciles ou haineuses sont devenues ordinaires ? La question de la place du livre, de la littérature et de l’art au sens large du terme, n’est-elle pas aujourd’hui absolument nécessaire ? L’art n’est-il pas cet espace où l’on peut prendre le temps de s’ouvrir à la sensibilité, à la connaissance de l’autre et donc à soi-même ?

Adaptation et mise en scène : Florian Goetz et Jérémie Sonntag – Interprétation : Jessica Buresi, Philippe Canales, Alain Carbonnel, Cécile Coustillac, Clotilde Daniault, Jérémie Sonntag – Création vidéo : Emilie Villemagne (eMTv) et Elise Passavant (Tankmutation) – Scénographie : Alice Duchange – Costumes : Juliette Gaudel – Création lumières : Thierry Alexandre – Création et régie son : Maxime Vincent – Régie lumières : Thierry Alexandre ou Florian Huet – Construction décors : Demis Boussu – Chargée de production et de diffusion : Emmanuelle Dandrel – Administration et production : Virginie Hammel – Le petit bureau – © Gilles Rammant

Production : Les arpenteurs de l’invisible // Coproduction :La Ferme de Bel Ebat, le Théâtre de St Maur, le Théâtre de Corbeil Essonnes, le Théâtre d’Aurillac, le Théâtre Madeleine Renaud – Taverny, le Théâtre de Fontainebleau // Avec le soutien de la Drac Île de France, d’Arcadi Île-de-France, du Dicréam, de l’Adami et de la Spédidam // Aides à la résidence : le TGP CDN-St Denis, la Ferme du Buisson, le Théâtre M.Renaud – Taverny, la Ferme de Bel Ébat, le Théâtre Roublot – Fontenay sous Bois //Remerciements : L’Odéon – Théâtre de d’Europe // Avec la participation de la Comédie de Poitou- Charentes – Centre Dramatique National.

Share This