FOCUS AUTEUR / Jean-Marie Piemme

BIOGRAPHIE 
Jean-Marie Piemme
est un auteur prolifique, un dramaturge accompli, un pédagogue inspirant et un penseur au regard aiguisé qui occupe une place déterminante dans les écritures théâtrales et la dramaturgie en Belgique.

Il s’est vu décerner, le 21 avril dernier, avec Jean Louvet, le Prix quinquennal de littérature de la Fédération Wallonie-Bruxelles : cette reconnaissance, qui est tout à la fois un couronnement et un encouragement, vient à point nommé pour un auteur qui ne cesse de bousculer la réflexion sur le théâtre et ne cesse de se frotter à l’écriture scénique pour en tirer tout le sel, et pour chercher, encore et encore, à lui donner corps dans des textes qui se suivent, ne se ressemblent pas forcément, mais qui toujours invitent à penser le plateau, le jeu, la mise en scène, la dramaturgie, et remettent constamment les enjeux scéniques sur le grill, avec complexité, intelligence et lucidité. Il faut de la mise en danger (du mouvement), et cette mise en danger (ce mouvement) s’opère chez Jean-Marie Piemme dans l’écriture et la pensée.

Né à Seraing (Wallonie) en 1944, il a fait des études de lettres et de théâtre. S’il a débuté sa carrière en tant que dramaturge au sein de l’Ensemble théâtral mobile (une compagnie belge qui a été un acteur majeur de la montée en puissance en Belgique de nouvelles formes théâtrales, tant formelles qu’intentionnelles), puis au sein du Théâtre Varia (à Bruxelles) et enfin à l’Opéra national de Belgique sous la direction de Gérard Mortier, c’est aujourd’hui en tant qu’auteur qu’il est connu et reconnu un peu partout dans la francophonie.

Sa première pièce, « Neige en décembre », écrite en 1986 et montée l’année suivante, lui vaut le Prix triennal d’écriture dramatique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La mécanique enclenchée avec cette première pièce – qui contient déjà toute l’œuvre à venir ou presque (des personnages masculins et féminins fort, un contexte historique troublé, les conflits intérieurs et extérieurs, la confrontation de l’idéal et de la réalité, etc.) – ne s’est plus arrêtée plus depuis. Jean-Marie Piemme est l’auteur de nombreux textes publiées principalement par Actes-Sud en France et par Lansman Editeur en Belgique, parmi lesquelles « Sans mentir », « Commerce gourmant », « Les Forts, les Faibles », « Lettres à une actrice », « Boxe », « Dialogue d’un chien avec son maître ». Mais il y en a bien d’autres, publiées ou non, jouées ou non, qui restent à découvrir.

Il est aussi un théoricien du théâtre : son regard affûté, sans complaisance mais bienveillant, formidable outil de décorticage des mécanismes à l’œuvre dans l’exercice de la dramaturgie et de l’écriture dramatique, en font un penseur majeur du théâtre d’aujourd’hui.

Jean-Marie Piemme a par ailleurs exercé le métier de pédagogue et de « passeur » dans ses cours à l’Institut national supérieur des arts du spectacle (Insas) à Bruxelles, mais aussi en donnant des conférences, notamment à l’Université d’Avignon et de Louvain, sur l’écriture dramatique et ses spécificités. Si l’auteur écrit souvent pour des acteurs et des actrices, qui l’inspirent, il est très certainement une des personnalités dont l’influence (littéraire, dramaturgique, réflexive, etc.) est la plus palpable dans le paysage théâtral de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

TROIS RENCONTRES autour de cet auteur vous sont proposées en ce mois d’avril :

LECTURE / « Café du commerce  »
Par le GIA Théâtre
dans le cadre du jubilé de l’association
Mercredi 3 avril à 20h30 au Théâtre
Entrée gratuite – sans réservation

 



LECTURE & RENCONTRE avec Jean-Marie Piemme

Dans le cadre du dispositif « De vives voix »
En Partenariat avec la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
Lundi 8 avril à 18h30 au Théâtre
Entrée gratuite – sans réservation

 


THÉÂTRE / « La vie trépidante de Laura Wilson »

De Jean-Marie Piemme
Par le CN D de Thionville – Nord Est Théâtre
Mardi 9 avril à 20h30 au Théâtre 
Tarifs : 15€ / 10€ / 5€ 

 

 

 

Share This