Musique du monde


CANTANDO AL SOL

PAR LE GROUPE VIDALA

 

  JEUDI 5    NOVEMBRE
     20H30    AU THEATRE

Durée : 1H15
Tout public
Tarif B : (12€/9€/5€)

 

Résistances, fraternité, égalité, solidarité, volupté, unité… Música.
Vidala, milonga, chacarera, rasguido, zamba, et tant d’autres tant de couleurs qui nous ramènent à notre mère la terre, à notre mère la terre, à nos soeurs et frères, bien au-delà de nos frontières imaginaires…

VIDALA s’inspire des chants populaires issus du folklore sud américain et de la “Nueva Canción” d’Amérique latine, tirant son nom d’une forme musicale et poétique issue du folklore argentin.
Avec les grands auteurs de la Nueva Canción, la poésie andine et la musique traditionnelle sud-américaine, musique du peuple, se mêlent alors à la critique sociale. Les mots dévoilent la beauté aride des paysages mais aussi les vies rudes et précaires des indiens, ouvriers, mineurs, paysans et descendants d’esclaves d’Amérique latine. Leur répertoire est de fait composé de morceaux d’auteurs et poètes tels que Atahualpa Yupanqui, Violeta Parra, ou Víctor Jara, très reconnus dans leurs pays respectifs et dans le monde.

Pour ce nouvel album, c’est à travers le prisme des voies de femmes que le groupe décide de travailler. Les femmes ont joué un rôle majeur, elles ont contribué à cette révolution culturelle et politique de manière très active, en tant qu’auteures, interprètes, écrivaines ( Maria Elena Walsh, Mercedes Sosa, Chabuca Granda, …) mais elles ont aussi été source d’inspiration pour les auteurs masculins phares de la Nueva Canción en tant que mères, militantes, travailleuses exploitées ou par leur force, leur beauté et l’amour qu’elles inspirent, qui portent, transportent…

 

Séverine Soulayres : chant, guitare – Christophe Jacques : guitare
Raphaèle Frey-Maibach : cajón, bombo, tambour de machine à laver, choeurs.

© François Rosenstiel / Production : C’est pas des manières // www.vidala.fr

 

Share This