PLACEMENT LIBRE

PLACEMENT LIBRE

Danse

 

PLACEMENT LIBRE

PAR LE COLLECTIF A/R

En partenariat avec le Conseil Départemental du Cantal

VENDREDI 3 SEPTEMBRE
18H – CENTRE PIERRE MENDES FRANCE

DIMANCHE 5 SEPTEMBRE
16H – MANDAILLES

Durée : 50mn
Tout public
Déambulatoire – Accès libre

Expérience sur la place de chacun dans un espace commun. Invitation à se déplacer, à changer de point de vue et à se positionner autrement. Deux corps itinérants et engagés dans le mouvement, une musique classique recomposée, une prise de parole, un élan dansé, une chanson populaire, un surgissement. De cet assemblage, les lieux deviennent scènes d’exploration nouvelle et intime.
Détourner, se mettre à côté, déjouer l’action, créer un décalage, sortir du cadre.

“Trois fois sur dix tu es mal placée et dix fois sur dix tu as peur de l’être. Tu prends en main la feuille de papier. Tu ne quittes pas des yeux le mot Placement, le mot Libre.”
Ella Balaert, Placement Libre – Éditions Des Femmes Antoinette Fouque, 2016.

 

Le Collectif A/R a été accueilli dans le cadre de la « Résidence territoriale imaginée par la Direction de l’action culturelle du Conseil départemental du Cantal, co-organisée avec le Théâtre d’Aurillac- scène conventionnée et La Manufacture – Vendetta Mathea – incubateur chorégraphique, avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône Alpes. »

Conception, chorégraphie et interprétation : Thomas Demay et Julia Moncla – Musique : Franz Schubert, Paul Changarnier – Dispositif sonore et Régie son : Anouk Audart – Texte : Ella Balaert – Costumes : Emilie Piat – Regard extérieur : Sébastien Hervier et Marie-Lise Naud – Production et Diffusion : Julie Duchènes – Crédit photo : Anne-Laure Etienne

Production Collectif A/R Coproduction La Manufacture – Incubateur chorégraphique Vendetta Mathea, Aurillac / Théâtre d’Aurillac – Scène conventionnée / Conseil Départemental du Cantal / La Plateforme – Cie Samuel Mathieu, Toulouse / Les Tombées de la Nuit, Rennes / Quelques p’Arts – CNAREP, Boulieu-les-Annonay / Scène 55, Mougins / Pôle européen de création – Ministère de la Culture – Maison de la Danse de Lyon Accueil en résidence La Manufacture – Aurillac / La Plateforme – Espace 13bis, Rieux-Volvestre / Hors Limite(s) La Friche Artistique – Cie Pernette, Besançon / Quelques p’Arts – CNAREP, Boulieu-les-Annonay / Le Pacifique – CDCN, Grenoble / La Pratique, Atelier de fabrique artistique de l’Indre, Résidanses pluridisciplinaires, Vatan / Scène 55, Mougins Accueil studio CND, Lyon / Studio Lucien – Cie Propos, Lyon / Maison de la Danse de Lyon / Le Parapluie – CNAREP, Aurillac / Camp de base – KompleX KarpharnaüM, Vaulx-en-Velin / Pôle en Scènes – Pôle Pik, Bron Soutien Coups de Pouce – Les Amis de la Danse / Groupe des 20 – Scènes publiques Auvergne-Rhône-Alpes. Le collectif A/R est soutenu par le Ministère de la culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide à la structuration, par la Région Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide aux équipes artistiques, par la Ville de Lyon au titre de l’Aide au fonctionnement. Le Collectif A/R était en résidence chorégraphique territoriale 2018-2020, imaginée par la Direction de l’action culturelle du Conseil départemental du Cantal, co-réalisée avec le Théâtre de la Ville d’Aurillac – scène conventionnée et La Manufacture – Vendetta Mathea – incubateur chorégraphique, avec le soutien de la DRAC Auvergne Rhône-Alpes.

BRUT

BRUT

Danse, cirque, architecture

BRUT

Par le Groupe Nuits

En partenariat avec le Conseil Départemental du Cantal

 

VENDREDI 3 SEPTEMBRE
19h30 – JARDIN DES CARMES

DIMANCHE 5 SEPTEMBRE
17h30 – MANDAILLES-ST-JULIEN

Durée : 50mn
Tout public
Entrée gratuite

 

 

BRUT. C’est,
un acte de construction,
à plusieurs,
une dynamique de groupe,
une aventure collective.
Un projet avec presque rien,
du bois,
du son,
le goût du jeu.

Deux interprètes engagés dans l’édification d’un monument réinvestissent les espaces de jeu et les transforment à leur guise. Une construction qui interroge les liens immatériels qui unissent et divisent ces trois êtres. Ou comment rendre concret et physique des tensions impalpables ?
Un projet où transpire l’humain, ses peines, ses moments de grâce. Une rencontre où l’on s’accroche, on s’encourage, on laisse tomber, on tient bon. On lâche et on voit ce qui se passe. Ériger une montagne pour finir par la gravir, s’élever pour nous voir autrement. Un moment suspendu où le geste prime.

 

Le Groupe Nuits est accueilli pendant 2 ans dans le cadre de la « Résidence territoriale imaginée par la Direction de l’action culturelle du Conseil départemental du Cantal, co-organisée avec le théâtre de la Ville d’Aurillac- scène conventionnée et La Manufacture – Vendetta Mathea – incubateur chorégraphique, avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône Alpes. »

Réalisation, conception, interprétation, création structure : Astrid Mayer & Raphaël Billet – Dispositif sonore & musique : Romain Joubert en alterance avec Sylvain Robine – Construction : Jérémy Kristian – Architecture & mécanismes : Claire Lurin, ingénieure et Pauline Grenier, architecte – Regards extérieurs : Hélène Barreau, Sandrine Roldan et Alain Peyrard – Remerciements : Hafid Chouaf, Luis Da Sylva et Mathieu Fernandez.

Production : groupe nuits // co-production : Les Nouvelles Subsistances, Laboratoire de création artistique international, Le Théâtre de Bourg-en-Bresse, scène conventionnée d’intérêt national création marionnette et cirque // Accueil en résidence : Les Nouvelles Subsistances, Laboratoire de création artistique international, La cascade – Pôle National des Arts du Cirque, Le CIAM – Centre International des Arts en Mouvements, Latitudes 50, Station Circus, Collège Ampère, Centre Psychothérapique de l’Ain et Culture Nomad, La MJC de Bourg-en-Bresse, Le Port Nord, Le Grand R – Cie les quidams // Remerciements : Studio Lucien – Compagnie Propos, Collectif La méandre // Soutiens financiers : DRAC Auvergne Rhône-Alpes au titre de l’aide à la création et pôle action culturelle et territoriale au titre de la résidence en collège, la Région Auvergne Rhône-Alpes, Conseil Départemental de l’Ain au titre de l’Aide à la création et de la résidence en collège, Inspection Académique au titre de la résidence en collège, la Ville de Bourg-en-Bresse au titre de l’aide au fonctionnement.

EVERYTHING IS TEMPORARY

EVERYTHING IS TEMPORARY

Danse & Musique live

 

EVERYTHING IS TEMPORARY

PAR LE COLLECTIF A/R – Paul Changarnier

Création Septembre 2021 au Théâtre d’Aurillac
dans le cadre de La Biennale de la danse de Lyon 2021
En partenariat avec le Conseil départemental du Cantal

SAMEDI 25 SEPTEMBRE
20H30 – AU THÉÂTRE

Durée : 55 mn
Tout public – A partir de 12 ans
Tarifs B : 12€ / 9€ / 5€

 

Everything Is Temporary interroge notre rapport sensible au temps, par l’engagement des corps dans un intense cut-up physique et sonore.

Dans cette exploration de rythmes, tant corporel que musical, Paul Changarnier, l’un des membres du Collectif A/R qui signe cette nouvelle pièce, crée une danse dynamique qu’il apparente à la pulsation d’un concert. Conçue comme une traversée nocturne en solitaire ou à plusieurs, la chorégraphie se développe suivant une partition cinématographique faite de mouvements immobiles ou en accéléré, conférant à la pièce une temporalité particulière. Les rythmes corporels et musicaux cherchent à défier les codes de la danse contemporaine en puisant leur inspiration dans les origines du hip hop. La danse et la musique live, s’imbriquent au point de créer une énergie débordante et jubilatoire, à la croisée du spectacle et du concert.

 

Le Collectif A/R a été accueilli dans le cadre de la « Résidence territoriale imaginée par la Direction de l’action culturelle du Conseil départemental du Cantal, co-organisée avec le Théâtre d’Aurillac- scène conventionnée et La Manufacture – Vendetta Mathea – incubateur chorégraphique, avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône Alpes. »

Conception et Mise en Mouvement : Paul Changarnier – Interprètes et Collaborateurs J : ulia Moncla, Thomas Demay, Joseph Baudet (aka Emcee Agora) et Paul Changarnier – Musique : Dog Food – Création Lumières : Magali Larché et Alix Veillon – Régie générale : Julien Poupon – Régie lumières : Alix Veillon en alternance avec Julien Poupon – Régie Son : Rémi Bourcereau – Scénographie : François Gauthier-Lafay – Costumes : Elisabeth Cerqueira – Regards Extérieurs : Madoka Kobayashi – Administration de production : Julie Duchènes – Production – Diffusion : Marie Doré – Crédit des photos : Georges Hauchard-Heutte.

Production Collectif A/R // Coproduction Théâtre d’Aurillac – scène conventionnée ; CCN de Rillieux-la-Pape Dir. Yuval Pick ; L’Esplanade du lac, Divonne-les-bains ; La Manufacture – Incubateur chorégraphique Vendetta Mathea, Aurillac; en cours // Soutien à la production CCN de Caen en Normandie – Dir. Alban Richard // Soutiens : DRAC Auvergne – Rhône-Alpes ; Ville de Lyon ; Région Auvergne – Rhône-Alpes // Accueils en résidence Théâtre d’Aurillac – scène conventionnée ; Théâtre de Vanves – scène conventionnée ; CCN de Rillieux-la-Pape – Dir. Yuval Pick ; CCN de Caen en Normandie – Dir. Alban Richard ; L ’Essieu du Batut, Murols ; L’Esplanade du lac, Divonnes-les-Bains ; Les Subs, Lyon ; Pôle en Scènes – Pôle Pik, Bron ; Le Rayon Vert – scène conventionnée, Saint Valéry en Caux ; Les Aires – Théâtre de Die et du Diois, scène conventionnée // Le Collectif A/R est soutenu par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide à la structuration, par la Région Auvergne-Rhône-Alpes au titre de l’Aide aux équipes artistiques, par la Ville de Lyon au titre de l’Aide au fonctionnement.

SI’I

SI’I

Danse-Cirque


SI’I

PAR CASUS CIRCUS  & LA CIE DK59

MARDI 23 NOVEMBRE
20H30 – AU THEATRE

Durée : 1H15
Tout public
Tarif A : (22€/18€/14€)

​Si’i, signifie « élévation » en Samoa, un terme qui prend tout son sens pour cette nouvelle création franco-australienne qui alliera deux disciplines de performance physique : le cirque et la danse. Le chorégraphe Gilles Verièpe de la Cie DK59, dont le travail repose sur une poétique évocation dans ses créations et les artistes de Casus Circus, connus pour pratiquer un cirque acrobatique enraciné dans les origines du genre, rassembleront leurs forces créatrices pour inviter le spectateur à s’abandonner joyeusement dans de nouvelles perceptions de l’espace scénique. L’ensemble jouera d’équilibre, de déséquilibre, de haut, de bas, de suspension, d’élévation, de chute et de gravité. À partir du thème de la marche, le spectacle pour trois acrobates et trois danseurs amènera le public à découvrir les différents moyens de déplacement qui sont communs à chaque être.

« À travers cette pièce, nous voulons travailler sur la notion d’évolution de l’Homme avec l’idée que tout est relié. Retrouver les connexions, les liens entre l’Homme et la Nature.
Chercher l’énergie qui émane de la terre et va jusqu’au ciel et inversement. Identifier la vie qui se fraye un chemin pour survivre et vivre pleinement. Se reconnecter au réel et donc à la nature, à nos racines. Cette pièce permet de revenir aux fondamentaux : la terre, l’eau, l’air et le feu. »

 

 

Chorégraphie et mise en scène : Gilles VERIÈPE et Natano FA’ANANA – Scénographie : Gilles VERIÈPE et Lachlan MCAULAY – Cirque : CASUS CIRCUS – Assistant à la création : Valérie MASSET – Acrobates : Jesse SCOTT, Lachlan MCAULAY, Silvana SANCHIRICO – Danseurs : Jimmy VAIRON, Alexandre NADRA,  Emilia SAAVEDRA – Création musicale : Vlad RODA GIL – Régisseur général et création lumières : Nicolas PRIOUZEAU – Costumes : Arielle CHAMBON – Diffusion :  DdD – ©Jeremy GHISLAIN.

Les coproductions et résidences : le Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec, La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne, le Théâtre de Thalie de Montaigu, la Scène Culturel Le Mail de Soissons, La Lanterne de Rambouillet et le Prisme d’Élancourt , les Drôles de Dames, l’Autre Prod. « Si’i » est soutenu par le Conseil Régional d’Ile de France dans le cadre de la Permanence Artistique et Culturelle, le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis dans le cadre du soutien aux résidences, le Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre du conventionnement, de l’Adami, la Spedidam.

LE K’OUTCHOU

LE K’OUTCHOU

Danse – Spectacle en famille

 

LE K’OUTCHOU

PAR LA COMPAGNIE L’HELICE

 

 

SAMEDI 4 DECEMBRE
16H – AU THEATRE

Durée : 30mn + 30mn Bal
En famille – A partir de 2 ans
Tarif C : 5€

 

Le personnage principal de ce conte écologique est Outchou, né en Amazonie, sur l’arbre hévéa. Son papa Latex et sa maman Elastomère disent qu’il est un sacré numéro !
Il est coloré, imperméable et flexible. Effectivement, Outchou est un cas !

Outchou, très joueur, saute dans des flaques imaginaires chaussé de ses bottes imperméables. La fée plastique croise sa route, laissant derrière elle une méduse nocive. Outchou craint le monstre pétrole qui envahit l’espace au service du synthétique. Un univers en suspension, élastique et rebondissant. Sur un montage musical signé Jacky Mérit, les matières sonores et les couleurs défilent comme des paysages.
Violoncelle et korase mêlent poétiquement au piano et à la musique électronique. L’énergie vitale des percussions vont à la rencontre de Outchou qui rigole, ondule et s’étire.

 

 

Chorégraphie et scénographie Myriam Naisy Danseurs Nicolas Maye Audrey Hector ou Claire Massias Création sonore Jacky Mérit Et les musiques de Ballaké Sissoko, Vincent Segal Agnès Obel, The Young Gods Lumière Christophe Olivier Costumes Philippe Combeau Bateau Odile Brisset – Crédit photo : Lionel Pesqué.

Une production de la CMN / L’hélice,accueillie en résidenceau Petit Théâtre Saint Exupère et coproduiteparOdyssud/ Blagnac.La Compagnie est soutenue par la Ville de Blagnac, La Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée,Le Conseil Départemental de la Haute-Garonne.

 

TUMULTE

TUMULTE

Danse

 

TumulTe

PAR LA COMPAGNIE VILCANOTA

 

JEUDI 20 JANVIER
20H30 – AU THÉÂTRE


Durée : 1H05
Tout public – A partir de 8 ans
Tarif B : 12€ / 9€ / 5€

 

TumulTe
Faite du bruit des Hommes, des âmes et des passions.

Pour sa nouvelle création, Bruno Pradet a choisi de conduire sa « tribu dansante » sur une ligne de crête entre chant baroque et vibration électro-rock. Tout est affaire de groupe, de rencontre et de friction chez cet artiste qui aime réunir des communautés éphémères sur scène. Fil conducteur de TumulTe, le répertoire musical des XVIIème et XVIIIème offre quelques célèbres thèmes lyriques qui interrogent l’amour, la mort, les luttes de pouvoir…

C’est un groupe de neuf artistes prompts au mélange qui est appelé à porter à la scène ce nouveau condensé de l’expérience humaine. Versant classique, deux chanteurs (une soprane et un contre-ténor violoniste) ; versant électrique, un bassiste, un guitariste ; l’ensemble étant orchestré par un musicien et ses machines. Cinq interprètes appelés à mêler leurs lignes musicales aux évolutions de cinq danseurs explosifs lancés entre soli, battles sporadiques, unissons… Une meute agile pour imaginer mille et une manières de refonder l’utopie du vivre ensemble.

Chorégraphie et scénographie : Bruno Pradet – Interprétation chorégraphique : Christophe Brombin, Jules Leduc, Noëllie Poulain, Thomas Regnier, Loriane Wagner – Chant et musique : Marion Dhombres (soprano), Mathieu Jedrazak (contre-ténor / alto), Frédéric Joiselle (voix / guitare), Franck Tilmant (voix / basse) – Manipulation sonore : Yoann Sanson – Création lumière : Vincent Toppino -Costumes : Laurence Alquier – Crédit photo : Frédéric IOVINO.

La compagnie Vilcanota est conventionnée par la DRAC et la région Occitanie, et soutenue par la ville de Montpellier // Coproduction : Compagnie Vilcanota, Théâtre de Bourg en Bresse (01), Théâtre de Roanne (42), Théâtre d’Aurillac (15), Théâtre d’Auxerre (89) // Soutiens : l’Agora / Montpellier Danse (34), Les Hivernales CDCN d’Avignon (84), le Gymnase CDCN de Roubaix (59) // Cette création est soutenue par la SPEDIDAM et l’ADAMI.