Conte – Musique


MA LANGUE MATERNELLE VA MOURIR ET J’AI DU MAL A VOUS PARLER D’AMOUR

DE ET PAR YANNICK JAULIN

 

Dans le cadre de la manifestation « Las Rapatonadas »
En partenariat avec l’Institut d’Etudes Occitanes

 

 JEUDI 12    NOVEMBRE
      20H30    AU THEATRE


Durée : 1H20
Tout public – A partir de 14 ans
Tarif B : (12€/9€/5€)

 

Un spectacle avec Alain Larribet : un concert parlé sur la domination linguistique, la fabuleuse histoire des langues du monde, la transmission et la langue maternelle. Une interférence musicale en émoi, la dorne qui dalte sur un chant des tripes béarnaises. Un joyeux baroud d’honneur des minoritaires. Une jouissance langagière partagée sur un plateau frugal.

Jaulin aime les mots, ce n’est pas nouveau. La langue est son outil de travail et le voilà qu’il parle de son outil, il met des mots sur les siens, le français qu’il adore, sa langue de tête, et le patois, sa langue émotionnelle, la vénération pour toutes ces petites langues échappant à l’économie mondiale. Il raconte joyeusement son amour des langues en duo avec Alain Larribet musicien du monde et béarnais. Il parle de son héritage sensible et de ses lubies : la honte des patois, la résistance à l’uniformisation, la jouissance d’utiliser une langue non normalisée, et la perte de la transmission, car avec les mots disparaissent aussi les savoir-faire, les savoir-être au monde. Un spectacle comme un jardin de simples, vivifiant et curatif et un Jaulin qui bataille avec les « maux » de sa langue.

LA PRESSE EN PARLE

« Accompagné par le béarnais Alain Larribet, il se fait à la fois historien du langage à travers les siècles, avocat des langues minoritaires, pourfendeurs du centralisme jacobin. Le français est sa langue de tête, le patois, celle du cœur. Son plaidoyer est éloquent, habile et jouissif. Émouvant aussi ! » Télérama
« Vous connaissez déjà Yannick ? Vous irez le revoir. Vous ne le connaissez pas encore ? C’est l’occasion. Cet extraordinaire conteur propose un formidable « concert parlé sur la domination linguistique ». A ne pas manquer ». L’Express

 

De et par : Yannick Jaulin – Collaboration à l’écriture : Morgane Houdemont et Gérard Baraton – Accompagnement musical et composition : Alain Larribet – Regards extérieurs : Gérard Baraton, Titus – Création lumière : Fabrice Vétault – Création son : Olivier Pouquet – Crédit photo : Eddy Rivière ou Florence Houchenot

Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin // Coproduction Les Treize Arches, Scène conventionnée de Brive ; Théâtre de Gascogne, Scènes de Mont de Marsan ; Le Nombril du Monde, Pougne-Hérisson Coréalisation C.I.C.T.- Théâtre des Bouffes du Nord

Share This