SOPHIA ARAM

SOPHIA ARAM

Humour

 

SOPHIA ARAM

A NOS AMOURS …

Spectacle de la saison 2019/2020 !
Les personnes détentrices d’un billet n’ont pas besoin de l’échanger.
En cas d’empêchement, veuillez vous adresser à la billetterie à compter du 12/09/2020 pour échanger vos billets avec un autre spectacle.

VENDREDI 18 SEPTEMBRE
 20H30 – AU THÉÂTRE

Durée : 1H20
Tout public / + de 12 ans
Tarifs A : 22€/18€/14€

Sophia Aram commence l’improvisation théâtrale au lycée, puis joue dans la compagnie du Théâtre du Sable. Elle écrit ensuite pour la télévision avant d’entamer une carrière seule en scène. Parallèlement elle anime une chronique humoristique dans la matinale de France Inter puis fait un détour sur France 2 (Jusque ici tout va bien).
Trois ans après son dernier spectacle, Sophia remonte sur scène avec un quatrième one-woman show à son image : drôle et engagé.
Après avoir passé à la loupe l’école, la religion et la montée des extrêmes dans ses précédents spectacles, elle observe à nouveau la société et pose, dans A nos amours… la question du sexisme.
Un seul en scène dans lequel elle brocarde aussi bien les contes de fées, que la banalisation des violences faites aux femmes. Inégalité homme-femme, menstruation, plaisir féminin, croyances religieuses, éducation, l’humoriste déconstruit les idées reçues avec espièglerie et sans tabou.

 

LA PRESSE EN PARLE
« Quand Sophia Aram agace, elle en fait des spectacles. Dans A nos amours, elle expose sur scène les mécanismes sexiste de la société. Armée de son sourire et d’une pointe d’acidité, elle manie l’art du constat avec un humour cinglant ». Télérama

 

Textes : Benoît Cambillard et Sophia Aram – Musiques : Raphaël Elig – Lumières : Fabienne Flouzat et Julien Barrillet – © Benoît Cambillard // Kasbah Productions et 20h40 Productions.

EST-CE QUE BERNARD ARNAULT…

EST-CE QUE BERNARD ARNAULT…

Théâtre-Humour


EST-CE QUE BERNARD ARNAULT VA BIEN ?

PAR LA COMPAGNIE QUART DE SECONDE

En partenariat avec l’association Rouge Cerise

 

SAMEDI 7    NOVEMBRE
      20H30    AU THEATRE

Durée : 1H10
Tout public – A partir de 14 ans
Tarif B : (12€/9€/5€)

 

Dans un contexte d’incertitudes économiques et sociales, il est de bon ton de s’inquiéter de la santé morale de la première fortune de France. La Cie du Quart de seconde se demande donc, si Bernard Arnault va bien ?
En jouant avec les codes du théâtre et de la conférence gesticulée, la compagnie alterne entre le comique et le tragique pour mieux parler de notre société. Les comédiens jouent cartes sur table mais surtout ils jouent ! Ce spectacle n’est ni une conférence sur le militantisme, ni un traité du bon militant, mais une porte ouverte sur leurs réflexions et leurs contradictions d’après une mise en évidence des injonctions de la société. L’objectif est que le spectateur puisse s’identifier aux réflexions et qu’il puisse s’interroger, rire et douter de son propre rapport au militantisme, en se sentant libre de tous jugements extérieurs.

 

Idée originale : Jules Jobard et Romain Ozanon. – Directrice d’acteurs : Emmanuelle Mehring – Comédiens : Rémi Bullier, Jules JOBARD.

crédit photo : Clau7

ENTRETIENS D’EMBAUCHE …

ENTRETIENS D’EMBAUCHE …

Humour

 

ENTRETIENS D’EMBAUCHE ET AUTRES DÉMARCHES EXCESSIVES

PAR LAURENCE FABRE

LUNDI 8 MARS
20H30 – AU THÉÂTRE


Durée : 1H15
Tout public – A partir de 13 ans
Tarifs B : 12€ / 9€ / 5€

 

A la fois drôle et bouleversante, une demandeuse d’emploi nous entraîne sur un chemin où la quête d’un travail devient… quête existentielle.
Sur le mode tragi-comique, peu à peu se dessine un portrait de femme à fleur de peau, tour à tour volcanique et démunie, dans laquelle chacun se reconnaîtra.
La femme qui nous parle demande du travail, de la compassion, du temps, de l’amour… tout ce qu’il est nécessaire de posséder pour vivre. Mais c’est évidemment de la violence de ce qu’elle reçoit en retour qu’il s’agit. De la déception en toute chose. De l’insatisfaction existentielle…
Est-il vrai que l’on n’existe pas si l’on n’est pas désiré ?

Il n’y a qu’une seule et même histoire composée d’épisodes qui montrent cette femme en pleine perte de confiance en elle, mais remplie d’une cocasse grandeur d’âme sachant se muer en colère. Ce personnage qui ne veut pas mentir, qui ne veut prendre la place de personne et qui avance dans son existence avec humilité et effacement, a-t-il une chance de franchir le mur qui le sépare du monde du travail et, au delà, de réussir sa vie ?

LA PRESSE EN PARLE
« Un spectacle drôle et fort qui mêle avec jubilation des recruteurs cruels mais pas toujours, des question­nements sur notre capacité à nous adapter au monde du travail et des colères folles contre l’absurdité de la position de demandeur… » MIDI LIBRE

 

« Seule en scène, Laurence Fabre, à la fois cocasse, humble et révoltée, est magnifique d’humanité. » LE DAUPHINÉ

 

Texte et mise en scène : Anne Bourgeois
Monologue interprété par Laurence Fabre – Avec la présence vocale de Fabrice Drouelle
Musiques et sons : Jacques Cassard – Lumière : Laurent Béal – Costumes : Corinne Pagé – Attaché de presse : Alain Pons